Chief Daddy, 42.6 Million Naira at opening weekend box office

Chief Daddy et 100,000€ de recettes en un weekend

À Hollywood comme dans d’autres pays industrialisés, la période des fêtes de fin d’année est un moment important pour les sorties de films à gros budget (l’autre période étant les vacances scolaires de juin à août). En sa qualité de première industrie cinématographique du continent, Nollywood commence donc à s’aligner progressivement sur les mêmes tendances. Après Banana Island Ghost, une super-production sortie pendant l’été 2018, c’est la comédie Chief Daddy (avec un casting royal), qui a occupé le devant de la scène pour ce Noël.

Je ne vous ferai pas un résumé du pitch du film (le trailer est ci-dessous) mais toujours est-il que Mo Abudu, dirigeante d’EbonyLife Films – qui produit le film – a annoncé hier que pour son premier weekend d’exploitation en salles au Nigeria, Chief Daddy aurait réalisé un chiffre d’affaires de 42 millions de naira… soit environ 100,000€.

Toujours selon elle, il s’agirait du second meilleur démarrage en salle de l’année pour un film au Nigeria, et le cinquième film produit par sa structure à être numéro 1 le weekend de la sortie. Chief Daddy aurait même fait mieux que The Wedding Party, produit également par Mo Abudu.

100,000€ de recettes en un weekend en Afrique subsaharienne, c’est une performance à saluer ! Ayant vu de mes propres yeux l’engouement des nigérians pour le cinéma local lorsque je suis allée voir King of Boys à Lagos, je peux attester de l’intérêt du public.

Ceci dit, j’ose espérer que le film fera de meilleurs chiffres sur la durée car entre la production, le casting, le marketing et autres coûts, il y a fort à parier que ce long-métrage a coûté bien plus de 100,000€. Dans tous les cas, bravo aux équipes et j’espère trouver un moyen de voir le film.

Paola Audrey
Latest posts by Paola Audrey (see all)

Paola Audrey

View posts by Paola Audrey
Née et élevée à Douala (Cameroun), elle s’installe en région parisienne à l’âge de 12 ans. À 18 ans, elle fait le choix de s’orienter vers les métiers du luxe. C’est alors qu’elle co-fonde FASHIZBLACK – devenu un des médias de référence en matière de Mode afro – pendant ses études en classe préparatoire. De 2008 à 2016, elle va chapeauter la production de chaque numéro du magazine, distribué dans les kiosques d’une dizaine de pays à l’international. Paola Audrey a travaillé sur de nombreux projets éditoriaux incluant des personnalités ou marques de renom. Son rôle de rédactrice-en-chef l’enverra également aux 4 coins du monde. De plus en plus sollicitée pour son expertise en matière de marketing créatif, communication et nouveaux médias, elle devient consultante et accompagne des créateurs, artistes et entrepreneurs basés dans/ciblant les principaux marchés émergents en Afrique francophone. Pendant l’été 2014, elle quitte définitivement Paris pour Abidjan, où elle réside désormais.
Scroll to top
%d bloggers like this: