Youtubeuses africaines, crowdfunding et nouvelles chaînes TV

Cette semaine, mon édito ne sera pas long. Je me contenterai de vous rediriger vers deux articles: celui du blogueur camerounais Florian Ngimbis et la tribune de l’auteure sénégalaise Ndèye Fatou Kane intitulé ‘Silence on viole‘. Deux auteurs, deux pays, les mêmes réalités ou presque.

Le mouvement #MeToo a délié les langues à échelle mondiale mais force est de constater que les voix qui s’élèvent depuis un moment sur le harcèlement sexuel/le viol que subissent les femmes en Afrique peinent toujours autant à se faire entendre. Fallait-il donc attendre que l’Occident s’y mette pour que ce sujet soit (enfin) à l’ordre du jour ? Comme avec la migration clandestine en Libye ? Quoi de neuf sous le soleil….

Quoi qu’il en soit, cette semaine dans la newsletter, je vous parle de femmes qui se lancent, innovent et nous font voyager virtuellement. Parce que malgré les challenges, nous ne sommes pas d’éternelles victimes, n’est-ce pas ? 😉

N’hésitez pas à me faire un retour sur Twitter ou Instagram, et à la semaine prochaine !

Paola Audrey
Latest posts by Paola Audrey (see all)

Paola Audrey

View posts by Paola Audrey
Née et élevée à Douala (Cameroun), elle s’installe en région parisienne à l’âge de 12 ans. À 18 ans, elle fait le choix de s’orienter vers les métiers du luxe. C’est alors qu’elle co-fonde FASHIZBLACK – devenu un des médias de référence en matière de Mode afro – pendant ses études en classe préparatoire. De 2008 à 2016, elle va chapeauter la production de chaque numéro du magazine, distribué dans les kiosques d’une dizaine de pays à l’international. Paola Audrey a travaillé sur de nombreux projets éditoriaux incluant des personnalités ou marques de renom. Son rôle de rédactrice-en-chef l’enverra également aux 4 coins du monde. De plus en plus sollicitée pour son expertise en matière de marketing créatif, communication et nouveaux médias, elle devient consultante et accompagne des créateurs, artistes et entrepreneurs basés dans/ciblant les principaux marchés émergents en Afrique francophone. Pendant l’été 2014, elle quitte définitivement Paris pour Abidjan, où elle réside désormais.
Scroll to top
%d bloggers like this: